L’aventure d’une vie

Au terme d’une année à voyager le Monde, il y avait en moi cette urgence de vivre ma vérité propre, que ma vie prenne tout son sens. Car même mes plus belles réalisations ne me procuraient qu’une satisfaction partielle, voire éphémère. Quelque chose manquait irrémédiablement à mon bonheur.

C’est alors que tout dans mon univers semble s’être magnifiquement concerté pour m’entrainer dans la plus grande aventure de ma vie, la découverte de ma véritable nature…

Réintégrant donc l’emploi permanent duquel j’avais obtenu congé pour parcourir la planète, je me suis retrouvée assignée à des tâches qui ne me correspondaient absolument plus. En plus, j’étais affublée d’un nouveau patron qui faisait la sourde oreille à mes demandes si justement exprimées.

Malheureuse, je n’allais pas le rester très longtemps…

Mont Sinaï, 2011
avec Lise Côté

J’ai plongé

Après trois intenses semaines de panique à tenter de trouver une nouvelle avenue professionnelle, la fille performante et organisée que j’étais a finalement lâché la prise ! Et j’ai démissionné de ce poste aux multiples avantages dorés sans savoir ce que je deviendrais. Du coup, je quittais également une profession hautement respectée avec toute la reconnaissance qu’elle me procurait.

J’ai bravé mes incertitudes pour plonger dans l’inconnu. Je ne savais pas où cela me mènerait. Je savais juste que j’y allais. Et c’est à ce moment que s’est réellement enclenchée ma grande transformation.

L’appel de l’âme

J’avais entamé un cheminement spirituel depuis quelques années et il y avait déjà un bon moment que je me sentais en quelque sorte convoquée ailleurs. Il me semblait entendre «Mylène, il y a autre chose pour toi…». Je savais que cet appel intérieur était celui de mon âme. C’était le dernier jour du mois de mai 2004.

Trois autres semaines plus tard, dans une invitation à vivre un processus intensif de guérison spirituelle, j’entendis l’écho de cet appel intérieur.

Là où j’avais fait le vide, l’Univers faisait le plein. On me proposait d’être sujet dans le cadre d’une formation en soins d’Harmonisation énergétique dans l’automne à venir. En guise de préparation, je devais m’engager à recevoir au cours de l’été tous les soins préparatoires.

Séduite par l’agréable sensation d’expansion que cette idée générait dans ma poitrine, je me suis investie dans cette formidable aventure qui allait – je n’aurais pu imaginer dans quelle mesure –  changer ma vie.

J’ai réappris à aimer

Je me suis donc retrouvée sur le sentier de la guérison intérieure pour y découvrir (entre autres choses) à quel point mon cœur était blessé et… juste entrouvert. Car je me protégeais, par réflex, en survie.

J’ai en effet réalisé que j’entretenais en moi, malgré toutes mes bonnes intentions et parfois même consciemment (quelle horreur !!!), un tas d’espaces de non-amour. J’avais de vieilles rancunes dans le cœur.  Et des colères incrustées jusque dans mes dents ! Je me livrais même à une guerre froide avec des parties de mon corps- je ne les aimais pas ou pas assez. Et tant d’autres aspects de moi en mal d’amour j’ai rencontrés sur ce chemin de retour à qui Je Suis

Pour autant, tout ceci ne faisait pas de moi une mauvaise personne. C’est simplement que comme beaucoup d’autres humains sur terre, je vivais dans un état d’inconscience face à l’amour. Ce qui était, était. Et je m’en accommodais dans un demi-bonheur à peine avoué.

En quête de compréhension sur cette curieuse expérience de la vie terrestre, je questionnais pourtant bien des sphères de l’existence. Mais l’amour, ça, je ne l’avais jamais questionné. Très franchement, je ne m’étais jamais arrêtée sur ma capacité – pas plus que sur ma responsabilité – à aimer plus et à aimer mieux!

Sur l’autoroute de ma vie

Explorant le nouvel univers dans lequel je m’étais engagée, j’ai un jour compris que même si j’avais été élevée et éduquée avec tendresse par des parents bienveillants, je n’avais pas vraiment appris à aimer. Mes expériences m’avaient plutôt menées à me protéger de l’amour.

À travers ce processus, je compris aussi que la voie de réalisation – que je convoitais tant – passait par l’intégration de l’amour dans toutes les sphères de ma vie et ce, partout où il en manquait. Croyez-moi, la tâche était de taille !

Mais j’étais déterminée à rouler sur l’autoroute de ma vie. Et j’avais enfin trouvé l’embranchement ! Ce que j’apprenais nourrissait enfin ma part spirituelle et m’apportait des réponses qui faisaient pour moi tellement sens que j’ai délibérément consenti à rencontrer et à transcender ces mémoires, conditionnements, croyances, émotions, pensées, etc. qui me limitent et me tirent vers le bas.

J’ai pour cela appris à ouvrir mon cœur et à puiser à son intarissable puits d’amour pour transformer ma réalité.

De la personnalité à l’âme

Au grand passage de décembre 2012, au cours d’un puissant rituel en communion avec les pulsations de la Terre Mère sur une plage du pays Maya au Yucatan, j’ai vécu une étonnante expérience.

Pendant quelques minutes, je me suis retrouvée dans une tout autre dimension, un espace de totale UNITÉ où j’étais à la fois purement présente à chaque aspect de mon Être et simultanément, en parfaite présence avec TOUT. Totalement apaisée dans un bain d’amour, je me sentais simplement unifiée et unie.

Vibrer cet état sublime fut déterminant dans mon choix de hâter ce processus d’ascension auquel nous sommes, par ailleurs, tous bien invités.

Une clef d’ascension

La plus importante bénédiction m’est toutefois venue de par la précieuse clef de compréhension à laquelle j’ai accédé, lorsqu’au moment de littéralement basculer dans cet espace d’unité, j’ai clairement ressenti que je quittais complètement la dimension gérée par ma personnalité construite pour pénétrer dans la dimension de l’Âme… Je venais d’expérimenter la voie de l’ascension !

Cette bascule de la personnalité à l’âme, voilà ce à quoi je devais parvenir dans mon quotidien.

Depuis ce jour, par une succession de lâchers-prises et de détachements, je m’applique à répéter cette bascule dans chaque sphère de ma vie. Et cette voie ascensionnelle m’ouvre toutes grandes les portes de la liberté intérieure pour me permettre d’avancer mon chemin et d’œuvrer à plus grand que moi.

Plus je m’abandonne à l’intelligence de la vie, plus son effervescence circule en moi avec fluidité et je retrouve ma toute puissance de manifestation dans la divine expérience du Service, de la Présence et de l’Unité.

Gratitude

Ce que je deviens, il m’importe de le souligner, c’est en grande partie grâce à ma sœur d’âme et amie d’éternité Lise Côté et sa canalisation si pure des Énergies de Marie qui m’ont révélée à mon essence et font fondre mes plus grandes résistances à l’Amour. Je suis d’une reconnaissance sans borne pour cette femme inspirante, messagère et initiatrice du Féminin Sacré.

En savoir plus sur qui je suis, ma formation et mon approche.